RUY BLAS

L’AUTEUR

Victor Hugo est l’un des plus grands poètes et écrivains français de tous les temps. Il naît à Besançon (son père est comte et général d’empire) et fait ses études au lycée Louis-Le-Grand à Paris. Dès 1816, il affirme sa vocation littéraire : « Je veux être Chateaubriand ou rien ! »

Victor Hugo est, à ses débuts, poète et monarchiste. Mais les événements de 1830 et sa liaison avec Juliette Drouet provoque en lui de profonds changements d’idées et en font le chef de file du mouvement romantique. Son appartement devient le siège du « Cénacle », regroupant de jeunes auteurs romantiques. Il gagne avec Gérard de Nerval et Théophile Gauthier la « bataille d’Hernani », contre les partisans du théâtre classique. Écrivain de génie, il voit sa notoriété se transformer rapidement en célébrité. Victor Hugo est élu à l’Académie Française en 1841 et Pair de France en 1845. Il perd sa fille Léopoldine en 1845 et semble chercher dans la politique un apaisement à sa douleur.

Emu par les souffrances du peuple en 1848, Victor Hugo devient républicain et affiche son hostilité à Napoléon III qui le fait exiler à Jersey, puis à Guernesey. En 1859, il refuse l’amnistie de l’Empereur. Pendant cet exil qui dure près de vingt ans, il produit la partie la plus riche de son œuvre.

De retour en France en 1870, Victor Hugo est accueilli comme le symbole de la résistance républicaine au second Empire. Il est élu député de Paris, puis sénateur. Sa production littéraire cède alors le pas à la politique. Il publie essentiellement des œuvres commencées pendant son exil.

Sensible aux mystères du monde, Victor Hugo essaye d’accorder sa vision spirituelle de l’univers à une conception rationaliste et optimiste de l’histoire de l’humanité. Au fil des ans, il devient foncièrement anticlérical et dénonce avec force l’obscurantisme.

Ses funérailles nationales et civiles à Paris sont grandioses, car il a été, de son vivant, le plus populaire des écrivains et un grand défenseur de la République.

 

Principales œuvres :

  • Odes (Poésies, 1822)
  • Cromwell (Théâtre, 1827)
  • Hernani (Théâtre, 1830)
  • Les Feuilles d’automne (Poésies, 1831)
  • Notre-Dame de Paris (roman historique, 1831)
  • Marie Tudor (Théâtre, 1833)
  • Lucrèce Borgia (Théâtre, 1833)
  • Ruy Blas (Théâtre, 1838)
  • Les Rayons et les Ombres (Poésies, 1840)
  • Les Châtiments (1853)
  • Les Contemplations (1856)
  • La Légende des Siècles (Poésie, 1859)
  • Les Misérables (roman, 1862)
  • William Shakespeare (essai 1864)
  • Les Travailleurs de la mer (roman, 1866)
  • L’Homme qui rit (roman philosophique, 1869)
  • L’année terrible (1872)
  • Quatre-vingt-treize (1874)
  • L’Art d’être grand-père (1877)
  • Les Quatre Vents de l’esprit (1881)
  • Choses vues (1887)

RUY BLAS

Don Salluste, ministre du roi d’Espagne, vient de tomber en disgrâce et d’être exilé par ordre de la jeune reine. Il jure de se venger et songe un moment à se servir dans ce but de son cousin, don César de Bazan, homme perdu de débauches ; mais celui-ci, apprenant qu’il s’agit de tendre un piège à une femme, se récrie et refuse avec fierté.

À défaut de son cousin, Salluste se servira de Ruy Blas, son laquais, ancien camarade de don César. Une conversation qu’il a écoutée entre ces deux amis lui fait surprendre un secret qui suffira pour ourdir la trame infâme qui doit perdre son ennemie, Ruy Blas vient d’avouer à don César, chose inouïe, qu’il est amoureux de la reine. Le plan de Salluste est dès lors tout tracé. Il fait quitter à Ruy Blas sa livrée, le revêt du costume de grand d’Espagne et l’introduit auprès des seigneurs de la cour sous le nom de don César dont il a châtié la hardiesse par l’exil. Le laquais, qui s’est laissé faire, s’engage en retour, par un billet, à servir son maître en toute occasion comme un bon domestique ; puis le ministre se borne, en s’éloignant, à donner au nouveau seigneur, qui ne comprend rien aux intentions de son maître, un seul ordre: plaire à la reine et s’en faire aimer…

Compagnie du Berger / création 2023

 

RUY BLAS

de Victor Hugo

 

Mise en scène Olivier Mellor

 

Avec Boris Benezit, Marie Laure Boggio, Christophe Camier, Thomas Carpentier, Caroline Corme, François Decayeux, Hugues Delamarlière, Marie-Laure Desbordes, Romain Dubuis, Fred Egginton, Séverin « Toskano » Jeanniard, Olivier Mellor, Adrien Noble, Rémi Pous, Stephen Szekely

 

Musique originale Séverin Jeanniard

Musiciens Boris Benezit (flûtes), Christophe Camier (accordéon), Thomas Carpentier (violon), Romain Dubuis (piano, claviers), Séverin « Toskano » Jeanniard (contrebasse, direction musicale), Adrien Noble (violoncelle)

Son Séverin Jeanniard

Lumière Olivier Mellor

Scénographie François Decayeux, Séverin Jeanniard, Olivier Mellor avec le concours du collectif la Courte Échelle

Costumes Bertrand Sachy

Maquillages Karine Prodon

Vidéo Mickaël Titrent

Attachée de presse Francesca Magni

Cantine Team Kalorik

 

Production Cie du Berger, Maison de la Culture d’Amiens – Pôle Européen de Création, Centre culturel Jacques Tati – Amiens

Coréalisation Théâtre de l’Epée de Bois / Cartoucherie / Paris

 

Avec la participation du Conseil régional des Hauts de France, du Conseil départemental de la Somme, d’Amiens Métropole, de la DRAC Hauts de France, de la SPEDIDAM, de l’ADAMI, de Pictanovo

Création 2023

(dates en cours)


 

avril 2023

Maison de la Culture

Grand théâtre

AMIENS (80)

 

mai 2023

Théâtre de l’Epée de Bois – Cartoucherie

Salle en Pierre

PARIS

 

octobre 2023

Centre culturel Jacques Tati

AMIENS (80)

www.ccjt.fr

 

+ Tournée en 2023/2024