UNE PAUSE QUELQUES ANNÉES

L’AUTEUR

Pierre Garnier (1928-2014) est un poète et écrivain français.

Après des études en France et en Allemagne au détour de la guerre, il débute en poésie au sein de l’École de Rochefort sous l’œil de Jean Rousselot. Il entre ensuite aux éditions André Silvaire qui deviendront, avec la revue Les Lettres, le pivot de la poésie spatiale, mouvement qu’il fonde avec sa femme Ilse Garnier.

Le spatialisme est devenu international avec des ramifications aux États-Unis, en Allemagne et au Japon. Il a publié de nombreux livres d’artistes et cultive une véritable passion pour les oiseaux.

Un colloque sur les œuvres de Pierre Garnier a eu lieu en mai 1997 à Angers et Rochefort-sur-Loire, un deuxième sur Pierre et Ilse Garnier en mars 2008 à l’université de Picardie Jules-Verne2 et un troisième après la mort du poète à l’université François-Rabelais de Tours en octobre 20163.

Pierre Garnier, poète universel, a toujours affiché une volonté très forte d’écrire et de créer en picard. Il a été l’un des fondateurs (avec René Debrie) de l’association Éklitra qui a marqué dans les années 1970 le début de la renaissance de la langue picarde encore d’actualité.

LE SPECTACLE

« une maison picarde réserve de lingerie…chaque mot est un caillou jaune ou bleu, ils n’ont aucun sens »

C’est un détour, une flânerie, ou une intense réflexion. Une préoccupation peut-être.

Aux quatre coins du monde, au cœur d’une nature intacte, confinée, ou dans la jungle et le silence des villes…

Une voix et quelques instruments vont s’élever.

Doucement, dans la ouate et l’intimité des souvenirs, des bribes de moments ressassés, évoqués, choyés ou pire encore…

La nuit passe, celle-là plus qu’une autre et tout s’accélère : temps, espace, précipitation.

Il y a chez Pierre Garnier, au-delà de ses 80 printemps, comme une volonté farouche de dire et vivre le quotidien, sincèrement, comme ça vient, avec ses propres mots et ses sensations. Rien ne s’explique, tout est ressenti.

Dans ses yeux, sous sa plume, cohabitent espièglerie, lucidité, clairvoyance.
Il y a enfin chez nous l’énergie sans faille au service des mots du poète, et ce nous-ne-savons-quoi qui nous maintient juste au-dessus de la flotte, pleins d’espoir et de projets atypiques, interlopes, noctambules… Quelque chose qui tient bon, et un éternel goût de la création.

Ce qui nous fonde.

UNE PAUSE QUELQUES ANNÉES / spectacle intégral

Compagnie du Berger / création 2008

 

UNE PAUSE QUELQUES ANNÉES

d’ après Pierre Garnier

 

Mise en scène Olivier Mellor

 

Avec Jean-Jacques Rouvière

 

Musiciens, musique originale Séverin « Toskano » Jeanniard (direction musicale, contrebasse), Adrien Noble (violoncelle)

 

Dramaturgie Charles Dunajewski

Scénographie, costumes Axel Benoit

Son Séverin Jeanniard

Lumière Benoît André

Régie plateau Benoît André, Olivier Mellor

Regard complice David Crevet

Graphisme Jef Benech’

 

Production Cie du Berger, Théâtres des Poissons // Frocourt (60)

Avec le soutien de Conseil régional de Picardie dans le cadre de « 2008 / année Pierre Garnier »

 

 


Spectacle tous publics à partir de 12 ans, joué en décembre 2008 au Théâtre des Poissons // Frocourt (60), à la Médiathèque // Béthencourt sur Somme (80), à la Médiathèque Saint Exupéry // Chaulnes (80), à la Salle des fêtes // Maricourt (80), à la Médiathèque Anne Franck // Saint Just en Chaussée (60), au CROUS Bailly B. // Amiens (80), à la Comédie de Picardie // Amiens (80), à l’Amphi Bunuel / UPJV // Beauvais (60), à la Buanderie // Corbie (80), à la Salle des fêtes // Cahon-Gouy (80), à la Rotonde // Saint Quentin (02), à la Salle des fêtes // Mont-Lévêque (60)…