LA BOITE NOIRE ET FANTASTIQUE

LES AUTEURS

Écrivain français (Tourville-sur-Arques, 1850-Paris 1893), disciple de Flaubert, Guy de Maupassant est l’auteur de contes, de nouvelles et de romans. Observateur privilégié de la paysannerie normande, de ses malices et de sa dureté, l’écrivain élargit son domaine à la société moderne tout entière, vue à travers la vie médiocre de la petite bourgeoisie des villes, mais aussi le vice qui triomphe dans les classes élevées. Le déclin de sa santé mentale, avant même l’âge de trente ans, le porte à s’intéresser aux thèmes de l’angoisse et de la folie.
Passant du réalisme au fantastique, Maupassant refuse les doctrines littéraires. Comptant parmi les écrivains majeurs du xixe siècle, il se rattache à une tradition classique de mesure et d’équilibre et s’exprime dans un style limpide, sobre et moderne.

 

Théophile Gautier est né le 30 août à Tarbes en 1811. Sa famille est issue d’une famille de petite bourgeoisie avec laquelle il vint s’établir rapidement à Paris. Il fait ses études au lycée Louis-le-grand et au lycée Charlemagne où il se lie d’amitié avec Gérard de Nerval. Il se destine à une carrière de peintre mais le 27 juin 1829 il rencontre Victor Hugo, qui lui donne le goût de la littérature et l’année suivante il participe à la bataille d’Hernani, vêtu d’un gilet rouge qui restera célèbre. En 1830 paraît son premier recueil de vers, financé par son père. Se dessine déjà un don particulier pour la poésie, très conscient de l’héritage des antiques. C’est le 4 mai 1831 qu’il publie la nouvelle : Cafetière. En 1835, Honoré de Balzac envoie Jules Sandeau lui proposer une collaboration au journal La Chronique de Paris. Théophile va y publier plusieurs nouvelles ainsi que des critiques d’art. Il collabore aussi avec la France littéraire et La Presse. Gautier travaille dans la presse jusqu’en 1855 puis se consacre au Moniteur universel jusqu’en 1868. Parallèlement il publiera de nombreux recueils. Il meurt le 23 octobre 1872.

 

Né en 1926 dans le New Jersey, Richard Matheson devient journaliste à son retour de la Seconde Guerre mondiale, puis commence à vendre ses premières nouvelles. Il s’est illustré dans divers genres littéraires, qu’il mélange allégrement, comme la science-fiction, le fantastique, l’horreur, le western (Journal des années de poudre). Son classique, Je suis une légende (dans Les Légendes de la nuit), ou l’histoire du dernier survivant de l’humanité contre un monde peuplé par les vampires, a été déjà adapté deux fois au cinéma et fera bientôt l’objet d’une troisième adaptation. Très vite, le succès rencontré par Richard Matheson le mettra en contact avec Hollywood, pour lequel il écrira nombre de scénarios : ainsi, il adaptera lui-même son roman, L’Homme qui rétrécit, pour le film de Jack Arnold, et sera l’auteur du scénario du premier film de Steven Spielberg, Duel. Il meurt en 2013.

LE SPECTACLE

Une boîte noire, blistée, inquiétante et imposante, posée au coeur du Familistère de Guise (02), lieu de symboles et de culture populaire.

Dans la boîte, où l’on pouvait s’entasser à vingt maximum, des lectures, des chansons, des surprises et un soupçon d’angoisse…

Autour des textes LA PEUR de Guy de Maupassant, LA CAFETIÈRE de Théophile Gautier, et THE BOX de Richard Matheson, nous livrons une performance intimiste et décalée, au début de l’été, en pleine nuit mais en plein jour…

LA BOÎTE NOIRE ET FANTASTIQUE / spectacle intégral

Compagnie du Berger / création 2011

 

LA BOÎTE NOIRE ET FANTASTIQUE

d’après Guy de Maupassant, Théophile Gautier, Richard Matheson…

 

Mise en scène Olivier Mellor

 

Comédiens / Musiciens / Scénographie Olivier Mellor (voix, melodica), Séverin « Toskano » Jeanniard (basse, progs), Benoît André (guitare)

 

Son Séverin Jeanniard

Lumière, régie Benoit André

Graphisme Sylvain Bocquet

 

Production Cie du Berger, Comédie de Picardie // Amiens (80)

Avec le soutien du Familistère de Guise (02)

 

 


Spectacle tous publics à partir de 10 ans, joué en juin 2011 au Festival Parcs & Jardins au Familistère de Guise (02)